Future aide à l’embauche des jeunes

31/07/2020

Selon le projet de décret, l’aide permettant aux employeurs de compenser les charges sociales liées à l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans,  en CDI ou CDD d’au moins 3 mois, dont la rémunération prévue au contrat (impérativement conclu entre le 01/08/2020 et le 31/01/2021) devra être au plus égale à deux Smic, sera versée trimestriellement par l’Agence de services et de paiement (ASP).

 

Des conditions supplémentaires sont prévues. Notamment : il conviendrait que l’employeur n’ait pas procédé, depuis le 1er janvier 2020, à un licenciement économique sur le poste objet de l’embauche du jeune et qu’il maintienne celui-ci dans l’effectif de la structure pendant au moins 3 mois à partir du début d’exécution du contrat.

 

Le montant de l’aide serait de 1 000 € maximum par trimestre, dans la limite d’un an (montant proratisé en fonction de la quotité de temps de travail et de la durée du contrat, avec un maximum de 4 000 €).

 

Toujours selon le projet de décret, l’employeur devra :

  • joindre à la demande d’aide envoyée à l’ASP une attestation sur l’honneur selon laquelle les critères d’éligibilité sont remplis, et ce au maximum 4 mois après le début d’exécution du contrat ;
  • puis, avant le terme d’un délai de 4 mois suivant chaque trimestre de déroulement du contrat de travail, adresser à l’ASP une attestation justifiant la présence du salarié (devront y figurer, le cas échéant, les éventuelles périodes d’absence sans maintien de salaire).

 

Téléchargez notre plaquette !
devis en ligne gratuit
DécouvrezNos fiches pratiques !

Consultez nos fiches de conseils et astuces pour
une bonne gestion de votre entreprise et de vos employés.